Les 10 idées reçus sur le métier d’UX/UI designer

Accueil » Les 10 idées reçus sur le métier d’UX/UI designer

Chaque métier, chaque domaine d’activité, chaque secteur possèdent son lot d’idées reçues.
Voici un récap des idées reçus que j’ai pu entendre à propos du métier d’UX/UI designer.

« Vu que tu es designer, tu sais dessiner ?! »

L’autre jour, un de mes clients m’a demandé de faire des illustrations pour son application mobile, car il voulait une seule personne sur le design, chose que je peux comprendre. Malheureusement, je ne suis pas illustratrice. J’ai donc dû refuser sa demande et je lui ai recommandé une illustratrice de talent de son réseau. Ma réponse l’a beaucoup surpris.

Dans le milieu créatif, il y a beaucoup de métiers différents où chacun a sa spécialité. Finalement, c’est comme dans le domaine du BTP : il y a des menuisiers, des carreleurs ou encore des charpentiers. Chacun va participer à la construction de votre maison en s’appuyant sur son expertise.

« Ton métier c’est de faire du coloriage ? »

Techniquement, on pourrait presque dire ça, mais ça serait très réducteur !

Mon travail consiste à créer un univers graphique en accord avec les valeurs de votre entreprise et en accord de votre charte graphique (quand elle existe). Chaque couleur a une signification particulière.

Par exemple, pour un site dans le luxe, on préférera du noir, du prune ou du doré et on évitera les couleurs trop flashy.

De plus, pour proposer un design moderne et cohérent, il y a des tendances graphiques à respecter.

Et pour la petite histoire, le métier de coloriste existe, notamment, pour la mise en couleur des bandes dessinées.

« Du coup, tu peux me faire un faire-part ? »

Non, je ne fais pas de faire-part. Je laisse ce type de projet aux graphistes. Je connais de très bons graphistes qui sauront vous faire un faire-part unique, moderne et sur-mesure.

« Top, mais du coup, tu fais des logos ? »

Non plus !

Créer un logo et plus largement une identité visuelle est un métier à part entière. Pour cela, je vous orienterai vers des graphistes avec qui je travaille.

Pour moi, la création d’un logo seul n’a pas vraiment de sens. Lorsqu’une entreprise crée ou refait son logo, il faut voir ce type de projet de manière globale et parler d’identité visuelle. Cela va permettre de créer un univers visuel cohérent avec les valeurs de votre entreprise et ainsi, vos clients cibles se reconnaîtront à travers cet univers.

« Ah cool tu sais coder alors ? »

Absolument pas haha !

J’ai appris durant mes études à coder et donc j’ai quelques connaissances, mais très clairement, ce n’est pas fait pour moi ! Je me suis vite rendu compte qu’il y a une certaine logique à avoir. J’ai plutôt une « logique » créative.

Par contre, je reste persuader que c’est important, pour un designer, d’avoir des connaissances en développement. Cela permet de comprendre et d’être capable d’anticiper les contraintes techniques que les développeurs peuvent rencontrer.

« De toute façon toi on ne sait jamais quand tu travailles, tu dessines tout le temps »

Oui oui, on m’a vraiment déjà faite cette remarque haha !

Vu que j’ai un métier très créatif, je suis toujours en train faire de la veille graphique sur Dribbble ou Behance, chercher des images, des pictos ou encore des visuels pour créer des univers graphiques. J’ai toujours des interfaces en cours de créations sur mon écran. Donc, oui, je suis toujours plus ou moins en train de dessiner, à l’aide de ma souris.

Et vu que je vis de ma passion, je n’ai pas vraiment l’impression de travailler !

« Tu es une geek un peu non ? »

Je plaide coupable : je suis un peu geek sur les bords ! J’ai toujours mon téléphone à la main ou à portée de main. J’adore découvrir et tester de nouvelles applications.

Mais j’aime aussi les moments loin des écrans, en pleine nature, pour me ressourcer et m’aérer. Ça me permet de rester créative et de m’inspirer de mon environnement.

« Tu travailles avec des post-it »

C’est un peu vrai haha.

Lorsque je donne des formations ou que j’anime des ateliers de design thinking j’utilise forcément des post-it. C’est la base de mes outils de travail pour ce type d’activité.Sinon pour le reste de mon activité, j’ai tout digitalisé en passant sur Notion. Cet outil me permet de tout centraliser au même endroit, c’est très pratique !

« Pour moi, à partir d’une image de marque, un UX/UI designer crée un site en pensant à la navigation, à l’accessibilité etc…»

C’est plutôt un bon résumé de mon travail.

Il consiste donc à créer le design des applications mobiles et web en me focalisant sur l’expérience utilisateur.

Dans un premier temps, je réfléchis au parcours utilisateur, c’est-à-dire l’enchaînement des écrans ou la navigation dans le cadre d’un site internet. Ce travail me permet aussi de savoir quelles vont être les fonctionnalités à mettre en place sur chaque écran.

Ensuite, je focalise mon travail sur la construction de la structure des écrans. C’est-à-dire que je pose le squelette en répartissant les titres, les zones de textes, les images ou encore les boutons.

Enfin, une fois la structure terminée, je réalise l’univers graphique et l’intègre aux maquettes, avant de passer le relais aux développeurs.

Pour en savoir plus sur mon quotidien, je t’invite à lire l’article : quel est mon quotidien d’UX/UI designer ?

Et toi, quelles sont les idées reçus concernant ton métier ?