Les 10 commandements de l’animation d’un atelier en présentiel

Animer des ateliers en entreprise ou dans des écoles est quelque chose que j’affectionne particulièrement. C’est très intense, stimulant et passionnant. Mais cet exercice demande de la rigueur et la mise en place de quelques bonnes pratiques.

À travers, cet article je te présente mes 10 commandements pour l’animation d’atelier en présentiel.

1 – Avec un icebreaker, la glace tu briseras

En début de chaque atelier, peu importe le nombre de participant, il est important de briser la glace.

Cela permet de mettre tous les participants à l’aise, de faciliter les premiers contacts et échanges. Et donc, cela favorise la mise en place d’une ambiance propice au travail collaboratif en créant un climat de confiance, respect et d’esprit d’équipe.

2 – Présenter les objectifs de l’atelier, tu feras

En présentant les objectifs, les participants savent où ils vont. Cela leur donne une ligne directrice et les implique dans l’atelier.

Il peut être intéressant de les afficher dans la salle de l’atelier. Ainsi, tout le monde peut y revenir facilement. Et en tant qu’animateur.trice, on peut facilement recentrer la créativité.

3 – Le déroulé de l’atelier, tu présenteras

Une fois les objectifs présentés, expliquer le déroulé de l’atelier est important. Ainsi, l’animateur.trice présente les grandes étapes et les différents moments clés de la séance, notamment avec le temps allouer à l’atelier (ou aux différents exercices).

Encore une fois, cela implique les participants et cadre la séance.

4 – Les règles, tu énonceras et feras respecter

Cette étape permet de poser un cadre à l’atelier, de fixer des limites.

Il peut être intéressant de les afficher dans la salle de l’atelier, afin de pouvoir y revenir facilement et rapidement en cas de manquement ou tous autres soucis.

5 – Le maître du temps, tu seras

Timer les ateliers est indispensable pour les raisons suivantes :

respecter le planning de l’atelier
pousser les participants à être créatif et se lâcher

En effet, en timant les ateliers, on respecte le planning de l’atelier, on ne déborde pas sur le planning de la journée des participants et on va à l’essentiel.
De plus, cette notion de temps, apporte un stress positif qui facilite et augmente la créativité de chacun. Ainsi, les participants, pressés par le temps osent plus exprimer leurs idées, même les plus folles, et ce sont celles-là qui nous intéressent !

6 – Ton avis, tu ne donneras pas

Il est indispensable, en tant qu’animateur.trice, de rester neutre. Comme lors d’interviews utilisateur ou focus groupe, on n’a pas à donner notre avis, émettre un jugement ou autre.

7 – De sens de l’écoute, tu feras preuve

Au cours de l’atelier, il est important d’être attentif à ce qui se passe, d’observer les comportements de chacun, la communication non verbale etc…

8 – Des notes, tu prendras

En lien avec le tips 7, la prise de notes au cours du workshop, permet de relever des verbatims, des idées ou infos qui peuvent sortir au cours d’échanges entre les participants. C’est la magie de l’intelligence collective qui s’exprime. Et parfois, cela va très vite :). Cette prise de notes aide énormément lors de la rédaction du compte rendu de l’atelier !

9 – La parole, tu ne couperas pas

En tant qu’animateur.trice, on ne pas coupe la parole aux participants.

On doit s’assurer que tout le monde s’écoute et se respecte. On doit, aussi, s’assurer que tout le monde arrive à s’exprimer librement, sans peur, crainte ou autre.

10 – Les différents tempéraments, tu géreras

Pour s’assurer que tout le monde s’écoute et s’exprime, il est important d’identifier les personnes timides et les forts tempéraments.

Ainsi, on pourra plus facilement les solliciter ou à l’inverse leur demander de laisser la parole aux autres.
Bien sûr, tout ceci se fait de manière respectueuse. Il faut utiliser les bons stratagèmes pour que tout le monde s’exprime sans se sentir frustrer !

J’applique ces commandements lors de mes ateliers. Cela facilite grandement leur animation mais aussi le travail collaboratif avec et entre les participants.

Alors, que penses-tu de cet article ?